Bertrand Herz (né en 1930)

Bertrand HerzArrive à Buchenwald le 6 août 1944, matricule 69592.
Au début de la guerre, Bertrand Herz et sa famille vivent à Paris. A partir de septembre 1942, toute la famille se réfugie à Toulouse, en zone libre. Parce que Juif, il est arrêté 5 juillet 1944 par la Gestapo, avec ses parents et sa soeur aînée, et transféré à la prison Cafarelli de Toulouse, puis déporté à Buchenwald avec son père par le convoi I.252, parti de Toulouse le 31 juillet 1944. Sa mère et sa sœur sont envoyées à Ravensbrück. après quelques mois au Petit Camp, Bertrand Herz est affecté avec son père au Kommando de Niederorschel, où son père décède en janvier 1945. Le 1er avril, il est évacué vers Buchenwald et y arrive le 10 avril, à la veille de la libération du camp. De retour en France, il retrouve sa sœur mais pas sa mère, qui n’a pas survécu à la déportation.
Il reprend ses études et sort diplômé de l’école Polytechnique. Adhérent de l’Association Buchenwald-Dora et Kommandos, il participe à la rédaction du Mémorial et à la formation des accompagnateurs pour les visites des sites de Buchenwald et Dora. En 1997, il est secrétaire général adjoint de l’association puis secrétaire général de 1999 à 2005. En 2000, il devient coprésident du Comité international Buchenwald- Dora et Kommandos, puis président à partir d’avril 2001.

Extrait de BUCHENWALD PAR SES TEMOINS, Histoire et dictionnaire du camp de concentration de Buchenwald-Dora et de ses kommandos (1937-1945), éditions Belin, 2014

buchenwald

Auteurs : Dominique Orlowski (dir), membre de l’Association Buchenwald-Dora et Kommandos, Michelle Abraham, Hélène Houssemaine-Florent, Jeanne Ozbolt et Dominique Durand, filles et fils de déporté français ainsi que Franka Gunther, petite-fille de déporté allemand. Préface de Bertrand Herz, ancien déporté, président du Comité International Buchenwald-Dora et Kommandos.

COMMANDEZ L’OUVRAGE

SITE DES ÉDITIONS BELIN

TÉMOIGNAGE DE BERTRAND HERZ