Georges Budka (1923-2019) KLB 30711

Né le 3 juin 1923 à Zambine en Pologne, il arrive à l’âge de trois ans avec sa famille en France et commence à travailler dès l’âge de seize ans comme pâtissier. Avec des camarades il veut rejoindre les FFL. Il est arrêté le 15 juillet 1943 à Biarritz alors qu’il tentait de franchir la frontière espagnole. Interné au Fort du Hâ à Bordeaux, il est transféré à Compiègne, puis déporté le 28  octobre 1943 vers Buchenwald, matricule 30711. Après un séjour au petit camp, il est affecté le 8 décembre 1943 au Kommando Leipzig-Thekla-Erla, Hall 6, où il sera chargé de l’assemblage des carlingues des avions Messerschmitt 109. Ce Kommando sera évacué le vendredi 13 avril 1945 lors d’une « marche de la mort » de 27 jours qui se terminera le 9 mai 1945 à Teplitz, dans les Sudètes où il sera libéré par les troupes soviétiques. À son retour de captivité, Georges est pris en charge par La Croix-Rouge qui l’envoie au sanatorium des Escaldes, près de Llivia dans les Pyrénées. Il était chevalier de la Légion d’honneur.

Paru dans Le Serment 372