David Rousset (1912-1997)

roussetArrive à Buchenwald le 29 janvier 1944, matricule 43999.
Né le 18 janvier 1912 à Roanne, David Rousset fait des études de philosophie et de littérature à Paris. après avoir été membre de la SFIO, il devient trotskiste et dénonce, des le début des années 1930, à la fois les exactions du nazisme et celles du stalinisme. Il participe à la restauration du Parti ouvrier international pendant la guerre. Il est arrêté le 16 octobre 1943, emprisonné à Fresnes puis à Compiègne et déporté à Buchenwald, dans le convoi I.173, parti le 27 janvier 1944.
Le 18 mars 1944, il est envoyé au Kommando de Porta Westfalica, qui dépend du camp de Neuengamme. En avril 1945, il est évacué dans une « marche de la mort » qui le conduit au Kommando de Woebbelin, près de Schwerin, d’où il est libéré le 4 mai 1945 par des soldats britanniques. A son retour, il publie L’Univers concentrationnaire, ouvrage fondamental sur les camps nazis, qui obtient le Prix Renaudot en 1946. En 1947 sort Les Jours de notre mort, récit où il décrit la vie quotidienne dans les camps en associant divers témoignages à sa propre expérience et évoque Buchenwald, Dora, Neuengamme, Mauthausen, Auschwitz et Birkenau. David Rousset crée en octobre 1950 la Commission internationale contre le régime concentrationnaire (CICRC).

Extrait de BUCHENWALD PAR SES TEMOINS, Histoire et dictionnaire du camp de concentration de Buchenwald-Dora et de ses kommandos (1937-1945), éditions Belin, 2014

buchenwald

Auteurs : Dominique Orlowski (dir), membre de l’Association Buchenwald-Dora et Kommandos, Michelle Abraham, Hélène Houssemaine-Florent, Jeanne Ozbolt et Dominique Durand, filles et fils de déporté français ainsi que Franka Gunther, petite-fille de déporté allemand. Préface de Bertrand Herz, ancien déporté, président du Comité International Buchenwald-Dora et Kommandos.

COMMANDEZ L’OUVRAGE

SITE DES ÉDITIONS BELIN