André Deville (1926-2019) KLB 43447

Né le 3 décembre 1926 à Macon en Saône et Loire, il a grandi à l’usine Cotelle située à la limite des 2 communes de Rillieux-la-Pape et Sathonay-Camp où était employé son père. Il est arrêté par la Gestapo le 25 octobre 1943 avec dix de ses camarades. Ils faisaient passer de faux papiers et des vêtements pour les Alsaciens enrôlés de force dans l’armée allemande. Interné à la prison de Montluc à Lyon puis transféré à Compiègne, il est déporté le 22 janvier 1944 vers Buchenwald qu’il atteindra le 24 janvier 1944 où il recevra le matricule 43447. Après un passage au Petit Camp, il est envoyé le 26 septembre 1944 au Kommando de Langenstein où il est affecté au forage de tunnels pour une usine souterraine pour le compte de la firme Junkers. Le 9 avril 1945 le camp sera évacué, il fera partie des 3000 survivants, répartis en 6 colonnes, qui seront jetés sur les routes. Il marchera pendant plus de 12 jours et sera enfin libéré par les troupes américaines.

Paru dans Le Serment 372