Emil Alperin (1922-2009)

Notre camarade Emil Alperin, Vice-président représentant l’Ukraine au Comité international Buchenwald Dora et kommandos, est décédé le 28 septembre dernier.

Né à Odessa le 13 juin 1922, il s’engage dans l’Armée Rouge en 1940 à l’issue de ses études secondaires. Fait prisonnier par les Allemands en juillet 1941, il tente plusieurs fois de s’évader. Déporté dans les camps d’Allemagne en septembre 1943 il arrive à Buchenwald en février 1944. Il y est interné au bloc 7 des prisonniers de guerre soviétiques, puis au bloc 25, et travaille à la carrière. Au sein de la résistance clandestine russe, il prend part à la libération du camp le 11 avril 1945.

Après la libération, il commence par rester en Thuringe, d’abord en charge à Erfurt du rapatriement des ressortissants soviétiques, puis de nouveau dans l’Armée Rouge basée à Weimar. En septembre 1945 il rentre à Odessa, s’installe à Kharkov, où il reprend et termine des études d’économie.

En plus de ses activités professionnelles, Emil Alperin s’est investi dans la défense de la mémoire des crimes nazis, par ses témoignages sur son expérience des camps auprès des élèves, ses interventions dans les instituts de formation, ses nombreux contacts avec ses camarades de résistance et de déportation. Président de l’association des résistants antifascistes de Kharkov, Vice-président du Comité international, il en était de longue date un membre assidu et très respecté.

Article paru dans “Le Serment” N°329