Eugen Kogon (1903-1987)

eugen-kogonArrive à Buchenwald le 22 septembre 1939, matricules 545 et 9093.
Fils d’un diplomate russe d’origine juive, Eugen Kogon est né à Munich. Il fait des études d’économie et de sociologie à Munich et à Vienne. A la fin des années 1920, il est rédacteur adjoint du plus grand hebdomadaire catholique autrichien, puis il conseille le syndicat chrétien du pays. De 1934 à 1938, il est administrateur des propriétés du prince Philippe de Saxe-Cobourg Kohary, ce qui l’amène à de fréquents voyages à travers l’Europe, y compris en Allemagne, et lui permet de comparer les pays. Partisan de la politique sociale-chrétienne en Autriche, il soutient les adversaires des nazis, et la Gestapo l’arrête plusieurs fois. Le 22 septembre 1939, il est transféré au camp de Buchenwald et immatriculé comme « politique » sous le numéro 545. Il travaille dans différents Kommandos. En 1943, il devient secrétaire du médecin SS Ding-Schuler au Block 50, le laboratoire d’expériences sur le typhus exanthématique. C’est Ding-Schuler qui lui confie, le n6 avril 1945, que les SS ont prévu de l’assassiner ainsi que 45 de ses camarades. A partir du 8 avril, Kogon vit, caché dans une caisse en bois. Le 11 avril, c’est la libération. A partir du 16, les Américains commencent à interroger les détenus et choisissent Eugen Kogon pour encadrer les équipes parce qu’il est intelligent, qu’il a une solide formation universitaire et qu’il connaît beaucoup de monde. A la nsuite des entretiens avec les détenus visant à connaître ce qu’ils ont nvécu, Eugen Kogon est chargé de rédiger un rapport qui pourrait etre utilisé contre les nazis. En 1946, Il en fait un livre, L’État SS. En 1949, il est le premier président de l’Union-Europe en Allemagne, puis du Conseil allemand du Mouvement européen. Depuis 2002, la ville de nKönigstein décerne un prix Eugen Kogon pour la « démocratie vécue ».

Extrait de BUCHENWALD PAR SES TEMOINS, Histoire et dictionnaire du camp de concentration de Buchenwald-Dora et de ses kommandos (1937-1945), éditions Belin, 2014

buchenwald

Auteurs : Dominique Orlowski (dir), membre de l’Association Buchenwald-Dora et Kommandos, Michelle Abraham, Hélène Houssemaine-Florent, Jeanne Ozbolt et Dominique Durand, filles et fils de déporté français ainsi que Franka Gunther, petite-fille de déporté allemand. Préface de Bertrand Herz, ancien déporté, président du Comité International Buchenwald-Dora et Kommandos.

COMMANDEZ L’OUVRAGE

SITE DES ÉDITIONS BELIN