Gilbert Laurent (1921-2018) KLB 30137

Né le 30 janvier 1921 à La Motte Beuvron dans le Loir-et-Cher, il est arrêté par la police française après avoir esquivé le Service du travail obligatoire (STO).
Il parvient à s’évader à deux reprises et se réfugie chez ses parents qui habitent à seulement 200 m de la Kommandantur de Pontault-Combault (Seine-et-Marne). Mais à la troisième arrestation par la Gestapo, il est déporté le 11 octobre 1943 de la gare de l’Est en direction du camp de Neue Bremm à Sarrebruck, transféré le 23 octobre 1943 au camp de Buchenwald puis au Struthof le 7 juillet 44. Il est à nouveau envoyé à Buchenwald, où il est libéré le 11  avril 1945.
« Je ne me suis même pas rendu pas compte que le camp avait été libéré, j’étais cloué au sol à cause de la dysenterie et du typhus » (extrait de son témoignage au Parisien en mai 2015).

Paru dans le Serment 370