Le kommando de WEIMAR

Autres appellations : WEIMAR-GUSTLOFF

Localisation : WEIMAR (Carte N°8)

Évacuation : début Avril 1945

Effectifs : jusqu’à 2200 détenus environ, dont de nombreux Français Activités : Usine Fritz SAUCKEL de l’entreprise d’armement GUSTLOFF; usinage de culasses de canon, fabrication de fusils Si quelques témoignages font état de conditions de vie moins dures que dans d’autres kommandos, d’autres insistent sur la surveillance constante des détenus au travail par les SS , ainsi que sur les punitions infligées lors de la découverte de sabotages. Selon la majorité des témoignages, un groupe organisé de résistance des Français planifia de façon rationnelle le ralentissement et le sabotage de la production, au mépris des risques encourus. Divers moyens, depuis le ralentissement des opérations sur machine jusqu’à l’interversion à l’expédition des bonnes et des mauvaises armes, furent utilisés.

Le 9 Février 1945, un bombardement américain détruisit presque complètement l’usine. Malheureusement, le bombardement tourna à la catastrophe, à la suite d’erreurs tragiques de cible; les baraques furent détruites, environ 800 détenus furent tués, et de nombreux autres blessés; parmi eux, de nombreux Français. Les détenus furent alors occupés à des travaux de déblaiement.

Vers la fin, un Français parvint à s’échapper et renseigna les Alliés dans leur avance.

(in Le Livre Mémorial de l’Association Française Buchenwald Dora et Kommandos)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s