Le kommando de ASCHERSLEBEN

Autres appellations : MAUS, DUBEN

Localisation : Banlieue d’Aschersleben – 55 km au sud/sud-ouest de MAGDEBURG (Carte N°3)

Ouverture : 28/07/44 pour les hommes – 23/01/45 pour les femmes

Évacuation : 6-11/04/45 vers Torgau

Effectifs : 500 hommes dont 80 Français – 500 femmes

Activités : Firme Junkers – Moteurs d’avions.

Le camp est dirigé par le SS Radde, un colosse de 2 mètres ; un meister se nomme Arndt. Le réfectoire, les douches et les toilettes sont aménagés au rez de chaussée d’un ancien entrepôt. Le Revier et les châlits sont au 1er étage. Le hall de travail étant contigu, le bruit des marteaux à riveter, qui fonctionnent nuit et jour, rend impossible le repos. Les détenus sont répartis en 3 équipes de travail. Deux équipes travaillent 12 heures en alternance. La 3ème, celle des « punis », travaille de 18h à 6h et parfois jusqu’à la soupe de midi ; à 16h30 ils repartent au travail.

Au début, chaque détenu reçoit 1/6 de boule de pain avec un litre de soupe épaisse, de la margarine, du fromage blanc ou de la confiture. Avec l’arrivée des renforts, les rations diminuent à 1/16 de boule.

La vie au camp est très dure car les sabotages sont nombreux. Les séances de garde-à-vous sont longues, comme celles de « sport » et de « plat-ventre » dans la neige, mains sur la nuque.

Un petit groupe d’action, dirigé par René Schmitt, est mis en place par des détenus venant de Buchenwald, pour aider les Français à s’affranchir de la domination des Allemands, Polonais, Ukrainiens qui détiennent les postes clés.

(in Le Livre Mémorial de l’Association Française Buchenwald Dora et Kommandos)

Un commentaire sur “Le kommando de ASCHERSLEBEN

  1. papa y était où il a largement participé au sabotage. J’y suis allée avec maman. Le syndicat d’initiative nous a expliqué dans un premier temps qu’il n’existait pas. Puis, avec des locaux, j’ai retrouvé l’usine (moderne). Je suis triste qu’il n’y ai rien qui l’indique et même pas une borne..je n’arrive pas à trouver un seul témoignage dans les livres sur e site!
    La petite fille de Christian gondelle, Estelle le caer a écrit un livre témoignage qui sort le 1er octobre « ce samedi là » chez Gallimard en pré commande sur amazon….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s