Le kommando de DUISBURG

Localisation : DUISBURG

Ouverture : octobre 1942

Évacuation : début avril 1945

Effectifs : jusqu’à 790 hommes

Activités : Déblaiements de bombardements.

Entre le mois d’octobre 1942 et la fin de la guerre, il y eut un Kommando à Duisburg-Meiderich qui fut placé sous les autorités administratives de Sachsenhausen, Buchenwald et Dora. Les “SS Baubrigaden I, El et V” (chargées de travaux publics) firent travailler dans d’inhumaines conditions des prisonniers de toutes les nationalités, dont des Français arrêtés en zone occupée à Cambrai, Rouen, St Pol, St Leu et Doullens.

La vie dans ce Kommando était tellement précaire et la mort si fréquente que les détenus l’avaient surnommé le “Kommando- Pentecôte” (Himmelsfahrt).

Dispersé dans deux grands centres urbains, Duisburg et Düsseldorf, le Kommando fit essentiellement un travail de déblaiement des sites pilonnés par l’aviation alliée. Totalement détruit après le 159e raid aérien au cours de la nuit du 26 au 27 avril 43, Duisburg-Ratingsee fut immédiatement reconstruit.

Des actes de résistance furent enregistrés, notamment la circulation d’ouvrages de Lénine qui firent quelques allers-retours entre Duisburg et Buchenwald.

Dissous dans les premiers jours d’avril 45, ce Kommando fut l’un des pires du système concentrationnaire.

(in Le Livre Mémorial de l’Association Française Buchenwald Dora et Kommando)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s