Le kommando de HALLE

Autres appellations : HA, BIRKHAHN-MÔTZLICH (Faubourg de HALLE)

Localisation : Ville située à 35 km au nord-ouest de LEIPZIG (Carte N°6)

Ouverture : 01-02/08/1944

Évacuation : 20/03/1945

Effectifs : Environ 500

Activités : Firme SIEBEL

L’immense camp, dirigé par un SS alcoolique et fou, est situé dans les faubourgs de Halle. Il rassemble environ 500 prisonniers répartis en 7 ou 8 blocks jouxtant des camps de prisonniers de guerre et de travailleurs libres. Après un bombardement incendiaire, certains prisonniers sont transférés dans un petit camp installé dans une ancienne carrière à 3 kms. D’autres sont relogés dans des baraques destinées aux travailleurs requis et entourées de barbelés.

Les prisonniers travaillent 12 heures, en 2 équipes, une de jour et une de nuit, alternant le dimanche, dans une usine d’aviation Siebel dirigée par le professeur Rimpel. Ils fabriquent des pièces d’avion, avec des machines-outils Peugeot installées en sous-sol dans d’anciens vestiaires, et finissent les ailes des avions SIE 104 et Junkers 88 provenant d’une fonderie proche. Les Français, maîtres en matière de sabotage, se montrant rétifs au rivetage des ailes d’avions, sont traités de « cochons de Français », et « d’arriérés ». Mais un Polonais, pris en flagrant délit de sabotage, est pendu de façon théâtrale. A la suite d’un bombardement, les prisonniers doivent déblayer l’usine et déterrer les torpilles non-explosées sur le terrain d’aviation.

Après une tentative d’évasion, un Polonais est pendu. Tous les prisonniers, encadrés par les gardes, baïonnette au canon, doivent défiler devant son cadavre.

En été 44, par une chaleur suffocante, les SS jettent de la terre dans les gouttières pour empêcher les prisonniers de s’y abreuver. Par ailleurs, un pillage des cuisines leur valent quelques coups de revolvers.

(in Le Livre Mémorial de l’Association Française Buchenwald Dora et Kommandos)

Un commentaire sur “Le kommando de HALLE

  1. Pouvez vous me donner ces renseignements : mon frère Jean Mallet N° détenu 78102 arrivé à Buchewald le 20/08/44 a été transféré le 3/01/45 au commando de Halle et après on ne peut me dire ; on me dit disparu…
    Quelqu’un parmi vous l’a t-il vu ? Merci infiniment
    Mauricette Mallet

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s