Le kommando de S.S. BAUBRIGADEN

(Kommandos itinérants – Localisation : Carte N°5)

BAUBRIGADE 1

Après avoir été kommando de Sachsenhausen en 1942, puis de Neuengamme en mai 43, la SS BB 1 devient kommando de Buchenwald le 22 septembre 44 avec 570 détenus, immatriculés dans la série 88000. Elle est ensuite kommando de Dora du 28 octobre au 10 décembre 44, date à laquelle elle redevient kommando de Sachsenhausen.

Stationnée dans les Iles anglo-normandes où elle travaille à la construction de fortifications, la SS BB 1 rentre en juin 44 à Sollstedt après avoir traversé la France.

A Toul, une tentative d’évasion provoque le massacre de 10 détenus par les SS.


BAUBRIGADE 3

Ce kommando de Buchenwald, établi à Kôln-Deutz en février 42, envoie des équipes de travail à Düsseldorf, Dortmund, Essen, Duisburg et Bensberg. Il regroupe 1300 détenus.

En mai 44, la SS BB 3 installe ses quartiers à Wieda, afin de participer avec la SS BB 4 à la construction du Helmetalbahn. Elle comprend alors 4 kommandos : Wieda (250 détenus), Nüxei (300 détenus), Osterhagen (300 détenus) et Mackenrode (150 détenus).

Le 28 octobre 44, elle devient kommando de Dora.


S.S.   BAUBRIGADE 4

Ce kommando de Buchenwald est créé en 43 et s’installe à Wuppertal avec 500 détenus.

En mai 44, la SS BB 4 est transférée à Ellrich-Théâtre (le petit camp d’Ellrich) afin de participer avec la SS BB 3 à la construction du Helmetalbahn. L’effectif atteint 800 détenus.

Le 28 octobre 44, elle est rattachée à Dora avec un effectif de 826 détenus.


S.S. BAUBRIGADE 5

Ce kommando travaille dans les pays occupés de l’Europe de l’ouest, et notamment à Hesdin dans le Pas-de-Calais. Les détenus doivent déterrer les bombes alliées non-explosées, déblayer les villes et construire des fortifications.

Les derniers détenus sont évacués sur Buchenwald en août 44, via les camps de Doullens et de Cambrai où ils subissent une attaque aérienne des Forces Alliées.

La SS B B 5 devient kommando de Dora le 28 octobre 44.


S.S. BAUBRIGADE 6

Établi en été 44, ce kommando de Buchenwald est aussi la Eisenbahnbaubrigade 1.

Kommando de Dora le 28 octobre 44 avec 514 détenus, la SS BB 6 arrive à Ittling, via Chemnitz et Plattling où elle continue de travailler à la construction et réparation de voies ferrées, avant d’être libérée le 4 mai 45.


S.S. BAUBRIGADE 7

C’est un kommando de Buchenwald, puis de Dora le 28 octobre 44. C’est aussi la Eisenbahnbaubrigade 2.


S.S. BAUBRIGADE 10

C’est également une Eisenbahnbaubrigade.

Ce kommando, composé de Hongrois, notamment juifs, atteint un effectif de 450 détenus. Quittant Buchenwald par train spécial en novembre 44, la SS BB 10 se transporte de place en place en Allemagne pour faire les réparations d’urgence des voies ferrées endommagées par les bombes alliées. Le train est désactivé à Regensburg.

(in Le Livre Mémorial de l’Association Française Buchenwald Dora et Kommandos)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s