Marcel Bloch, dit Dassault (1892-1986)

RTEmagicC_MDassault2.jpgArrive à Buchenwald le 25 août 1944, matricule 39611.
Marcel Dassault, né Marcel Bloch, est un célèbre ingénieur et constructeur d’avions. Il est interné en octobre 1940 puis placé en résidence surveillée en avril 1941, dans le cadre du procès de Riom. Transféré à Lyon en janvier 1944, il est déporté le 25 août 1944 à Buchenwald, où on lui attribue le matricule d’un déporté décédé en février à Dora. Un SS repère rapidement cette substitution de matricule et le dénonce au commandant du camp, qui en informe le ministère de l’Air allemand. Marcel Bloch est alors convoqué dans une des villas à l’extérieur du camp par des représentants du ministère de l’Air et du ministère du Travail, qui lui proposent de diriger une usine. Marcel Bloch refuse et doit craindre le pire pour son sort. Pour le protéger, le Comité international clandestin lui donne de nouveau le matricule et l’identité d’un mort. Pour ne pas se faire repérer, il est hospitalisé au Revier, où il contracte la diphtérie. Malade et épuisé, il est ensuite admis au Block 61 du Petit Camp, où on veille sur lui. Le 8 avril 1945, il est pris dans la foule de ceux qui doivent évacuer le camp par les routes à travers l’Allemagne. Dans ses Mémoires, Marcel Dassault écrit : « Quelques jours avant la Libération, les Allemands décidèrent de faire partir vers l’Autriche les hommes qu’ils jugeaient valides. Je fus désigné […] et me trouvais sur les rangs lorsqu’un homme portant un brassard qui indiquait sa qualité de policier du camp Lagerschutz me dit : “Suivez-moi, vous êtes sous la protection du Parti communiste.”
Il me conduisit à un autre Block, où le tri pour le départ avait déjà été fait, ce qui me permit d’attendre trois jours la libération du camp. Ce policier était évidemment un homme du groupe crée par Manhès et Marcel Paul. » Après la Libération, Marcel Bloch manifestera sa gratitude envers ses sauveteurs en versant chaque année une somme d’argent au journal L’Humanité. C’est en déportation que Marcel Bloch, né juif, se convertit au catholicisme. A son retour en France, il reprend ses activités de constructeur aéronautique. En 1946, il fait changer son patronyme en Bloch-Dassault et son entreprise devient la Société des Avions Marcel Dassault. De sensibilité gaulliste, il s’engage en politique et est élu député en juin 1951 puis sénateur de l’Oise en avril 1957.

Extrait de BUCHENWALD PAR SES TEMOINS, Histoire et dictionnaire du camp de concentration de Buchenwald-Dora et de ses kommandos (1937-1945), éditions Belin, 2014

buchenwald

Auteurs : Dominique Orlowski (dir), membre de l’Association Buchenwald-Dora et Kommandos, Michelle Abraham, Hélène Houssemaine-Florent, Jeanne Ozbolt et Dominique Durand, filles et fils de déporté français ainsi que Franka Gunther, petite-fille de déporté allemand. Préface de Bertrand Herz, ancien déporté, président du Comité International Buchenwald-Dora et Kommandos.

COMMANDEZ L’OUVRAGE

SITE DES ÉDITIONS BELIN