Maurice Luya (1925-2014)

Notre camarade, Maurice Luya vient de nous quitter. Il devait bientôt fêter son 90e anniversaire. Ses obsèques se sont déroulées lundi 19 mai au funérarium de Lyon-Bron. Roland Beaulaygue y représentait notre association.
Maurice était entré en résistance en 1942 à l’âge de 18 ans dans les FTP à Grenoble. Très vite on lui demande de créer dans le sud de Grenoble une organisation de résistance, le Front Patriotique de la Jeunesse. Avec son groupe il distribue des tracts et organise des attentats.
Suite à une dénonciation, il est arrêté en août 1943. Incarcéré à Eyjeaux en Haute-Vienne puis au camp de St-Sulpice-La-Pointe près de Toulouse, il est déporté et arrive à Buchenwald le 6 août 1944 où il reçoit le numéro matricule 69732. Il est transféré au kommando de Rottleberode où il sera le compagnon de misère de Stéphane Hessel. Puis ce sont les “marches de la mort”. C’est pendant cette marche que Maurice prête un serment à son propre usage: « j’ai faim, je suis fatigué mais je tiendrai malgré tout. Je veux être un survivant car il faudra raconter ». Il est libéré à Parchim le 1er mai 1945.
Durant de nombreuses années, il témoigna dans les écoles, collèges, lycées, universités. Il s’est adressé à des milliers d’adolescents et de jeunes gens. Il fut président du comité régional Rhône Alpes de notre Association et membre de notre Comité national de 1987 à 2007.
C’est un grand résistant et grand passeur de mémoire qui nous quitte.
Nous renouvelons toutes nos condoléances à Marie-Claude, son épouse et à toute sa famille.

Le Serment N°352 – Avril, mai et juin 2014