Olivan Pierre (1924-2018) KLB 38299

Né le 31 mai 1924 à Bordeaux en Gironde, il est arrêté à son domicile par la SS en juillet 1943, interné au fort du Hâ à Bordeaux pendant quatre mois avant d’être transféré fin novembre à Compiègne. Il est déporté par le convoi I161 à destination de Buchenwald, qu’il atteint le 16  décembre 1943 et où il reçoit le matricule  38299. Après un séjour au Petit Camp, il est transféré dans le kommando de Schönebeck où il est employé à la fabrication de pièces d’avions pour la firme Junkers. Ce kommando sera évacué le 11 avril 1944 devant l’avance des Armées Alliées dans une Marche de la mort en direction de Sachsenhausen.
Le 4 mai 1945, après avoir parcouru près de 500 kilomètres, il sera libéré par les troupes américaines. Pierre Olivan regagnera Bordeaux fin mai. Il était Chevalier de la Légion d’Honneur et titulaire de la Croix de Guerre avec palmes.

Article paru dans Le Serment N°371