Pierre Albrand (1921-2014)

Né en 1921 à Marseille, Pierre Albrand, ancien instituteur, ancien maire du Cap d’Ail (1983-1995) vient de nous quitter.
Réfractaire au STO alors qu’il avait été incorporé dans les Chantiers de Jeunesse, il avait été arrêté dans les Pyrénées, sur le chemin de la France Libre. Il est alors incarcéré à Biarritz, puis au fort du Hâ à Bordeaux et finalement déporté à Buchenwald (Matricule 30418) par le convoi du 28 octobre 1943. Il y est enregistré comme ingénieur (alors qu’il avait été nommé instituteur pour la rentrée de 1940) et est employé à la Gustloff. Il adhère au Parti communiste clandestin dans le camp le jour de l’attentat contre Hitler (Juillet 1944) et entre à la BFAL. De retour en France il reprendra son poste d’instituteur à Cap d’Ail, et y deviendra directeur d’école.

Le Serment N°351 – Janvier, février et mars 2014