Raphaël Élizé (1891-1945)

raphael-elizeArrive à Buchenwald le 19 janvier 1944, matricule 40490.
Raphaël Élizé est né au Lamentin, en Martinique. Il arrive en métropole à 11 ans, après l’éruption de la montagne Pelée. En 1910, il intègre l’école vétérinaire de Lyon. Il obtient son diplôme un mois avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, où il sert comme soldat, puis comme vétérinaire. Il s’installe ensuite à Sablé-sur-Sarthe. Militant à la section locale de la SFIO, il est, en 1929, le premier maire noir de France métropolitaine. Raphaël Élizé conduit comme premier magistrat de Sablé une politique sociale, culturelle et sportive novatrice, qui lui vaut la reconnaissance et le soutien de ses concitoyens. Ardent promoteur de l’espéranto, il souhaite « […] que l’espéranto soit enseigné et développé et introduit progressivement dans les programmes scolaires ». Mobilisé dans l’Aisne le 3 septembre 1939, il est démobilisé en juin 1940. A son retour, il se voit refuser la restitution de sa charge de maire par l’occupant allemand en raison de la couleur de sa peau. Il reprend alors son activité de vétérinaire et la Résistance, dans le réseau Buckmaster. Dénoncé et arrêté en septembre 1943, il passe quelques mois à la prison d’Angers, puis est transféré au camp de Compiègne, et finalement déporté à Buchenwald, dans le convoi I.171, parti le 17 janvier. Grièvement blessé lors du bombardement allié nde l’usine allemande d’armement de la Gustloff-Weimar le 9 février n1945, il meurt au camp le soir même.

Extrait de BUCHENWALD PAR SES TEMOINS, Histoire et dictionnaire du camp de concentration de Buchenwald-Dora et de ses kommandos (1937-1945), éditions Belin, 2014

buchenwald

Auteurs : Dominique Orlowski (dir), membre de l’Association Buchenwald-Dora et Kommandos, Michelle Abraham, Hélène Houssemaine-Florent, Jeanne Ozbolt et Dominique Durand, filles et fils de déporté français ainsi que Franka Gunther, petite-fille de déporté allemand. Préface de Bertrand Herz, ancien déporté, président du Comité International Buchenwald-Dora et Kommandos.

COMMANDEZ L’OUVRAGE

SITE DES ÉDITIONS BELIN