Témoignage de Gilbert TIRET

Les marches de la mort avant la libération

J’étais à Blechhammer, kommando d’Auschwitz, où nous étions occupés à décharger les wagons de charbon pour la fabrique d’essence synthétique.

Lors de la percée des armées soviétiques du 18 janvier 1945 le camp d’Auschwitz et le kommando furent évacués en direction de Gross Rossen après une marche à pied de 3 jours.

Le 27 janvier 1945 devant la rapidité de l’avance des Russes et un séjour dans les caves de la prison de Breslau, les survivants furent emmenés en wagons jusqu’à Buchenwald où nous sommes arrivés le dimanche 4 Février 45.

Petit camp au block 52 puis grand camp au block 47. Le 7 Mars 45 je partais avec un convoi d’invalides pour le kommando de Schönebeck puis Dortmergen d’où nous avons été évacués le 6 Avril 45 pour Allach où je fus libéré le 30 Avril 45.

Impossible d’évaluer le nombre de morts que nous avons eus au cours de ces évacuations.

Texte publié en février 1990 dans Le Serment N°210