Les voyages

L’association organise deux fois par an, en avril et août, des voyages de quatre jours sur les sites de Buchenwald, de Dora, et d’un ou deux kommandos.

Les participants sont des déportés, des familles (veuves, enfants et petits-enfants), et des jeunes, dont un certain nombre ont réussi dans leur collège ou lycée, le concours de la Résistance et de la Déportation.

Ils sont pris en charge par des accompagnateurs, qui sont des enfants ou petits-enfants de déportés, ou des sympathisants.

Ces accompagnateurs ont été formés lors de stages organisés dans les locaux de l’association. Il y a déjà 6 accompagnateurs formés ; ils seront 12 l’année prochaine.

Cette formation, qui constitue une spécificité de l’association, a pour but de continuer à être présent sur les lieux de mémoire, en assurant dès à présent la relève des déportés, malheureusement de moins en moins nombreux.

A l’avenir, ces accompagnateurs devraient, non seulement conduire les voyages organisés par l’association elle-même, mais servir de guides dans des voyages organisés par d’autres organismes, par l’Éducation Nationale par exemple.

3 commentaires sur “Les voyages

  1. Bonjour,
    Je viens d’avoir 65 ans j’ai promis à mon père qu’un jour j’irai à Buchenwald là où mon cousin William âgé de 20 ans à été déporté et brûlé dans un four crematoire.
    Chaque année je mets une bougie en son nom et également au nom de tous ces déportés. Rendre hommage c’est ne pas oublier l’histoire.
    Je souhaiterais faire le voyage du mois d’août prochain, aussi merci de me donner la marche à suivre espérant qu’il restera une petite place.
    Bien cordialement dans la Lumière du Coeur.
    Mme Ligneau Bonelli Marcelle

    J'aime

  2. bonjour
    adhérente je souhaite aussi avoir les infos dès que vous les aurez sur les voyages organisés en 2017. Merci.
    je suis la petite-fille de Jean Agrapart, mort à Buchenwald après un passage « par erreur » à Auschwitz dans le Convoi des Tatoués du 27 avril 1944. Mon grand-père était résistant à bar le Duc et a surement été dénoncé, tout comme ma grand-mère qui fut déporté aussi, à Ravensbrück puis Holleischen dont elle est revenue.
    Sophie Marmonier

    J'aime

  3. Bonjour,
    Je suis la fille de Firmin Roman, déporté à Buchenwald le 27 janvier 1944 et libéré le 14 mai 1945.

    Je souhaite, avec plusieurs membres de ma famille, aller à Buchenwald en souvenir de mon Papa et de tous. Lorsque j’étais jeune il m’a raconté son passage à Buchenwald (il n’aimait pas trop en parler). Je ne me souviens plus dans quel block il se trouvait. Je me suis promise d’y aller un jour.

    Pourriez-vous me faire parvenir les informations sur les voyages 2017

    Avec mes remerciements, cordialement

    Odile Baumgartner

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s