Le bilan

UN BILAN HUMAIN EFFROYABLE

Entre août 1943 et mars 1944, il y a eu 2 882 détenus de Dora qui ont été incinérés à Buchenwald.

Après un certain répit (105 décès en juillet 1944), avec l’arrivée de la saison froide, le nombre de décès est en augmentation constante.

Au total pour un ensemble concentrationnaire de 40 000 détenus environ, les pertes humaines, en un peu plus de 20 mois, auront été de quelques 26 500 victimes, 15 500 dans le camp ou dans les « transports », et 11000 au moment des évacuations (« Marches de la mort »).

Parmi ces détenus, beaucoup de Français y trouvèrent la mort. C’est pourquoi les déportés de France appelèrent le camp de Dora et ses kommandos le « cimetière des Français ».

Dessin de Léon Delarbre : "Au petit jour, devant le block 131: les morts de la nuit. Dora. Mars 1945"
Dessin de Léon Delarbre : « Au petit jour, devant le block 131: les morts de la nuit. Dora. Mars 1945 »

 

Dessin N°92 de Paul Goyard : "Amoncellement de cadavres"
Dessin N°92 de Paul Goyard : « Amoncellement de cadavres »

 

Un détenu fait visiter le crématoire de Dora aux troupes américaines
Un détenu fait visiter le crématoire de Dora aux troupes américaines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s