Alfred Godet (1925-2021) KLB 51661

Né le 23 septembre 1925 à Lyon 2e dans le Rhône, il est domicilié chez ses parents dans cette ville. Il travaille à l’usine Durrschmidt. Il quitte cet établissement en mai 1943 pour se soustraire au STO. Il se réfugie à Gex où il est embauché comme ouvrier agricole. Il est arrêté le 7 avril 1944 au cours d’une rafle de représailles effectuée par la Wehrmacht à la suite de l’échec de leur expédition répressive contre les Maquis de l’Ain et du Haut Jura. Emmené à Bellegarde, il est incarcéré à la prison de Montluc, puis transféré à Compiègne. Le 12 mai, Alfred Godet est déporté à Buchenwald qu’il atteint le 14. Il y reçoit le matricule 51661 et effectue sa période de quarantaine au camp des tentes du Petit camp. Le 6 juin, il est transféré au Kommando de Wieda, dépendant de Buchenwald, siège de la SS-Baubrigade III. Celle-ci a pour mission la construction de routes et de la voie ferrée la « Helmetalbahn ». En juillet, il est envoyé au camp de Dora pour être affecté au montage de V-1. Le 4 avril 1945, le camp est évacué lors d’une Marche de la mort qui le conduira le 14 au camp de Ravensbrück. Il sera libéré le 3 mai par les troupes soviétiques. Il regagnera la France le 22 mai.