Anne Aquenin (1922-2017)

Un grand témoin nous a quittés. Notre amie Anne Aquenin, peintre, mosaïste, sculpteur, plasticienne de grand renom, est décédée à Asnières le 24 juillet 2017. Née à Byalistok (Pologne) en 1922, elle était une des dernières survivantes du ghetto de Varsovie où elle fut enfermée jusqu’en mai 1943, avant d’être déportée dans le camp de Majdanek, puis celui de Skarzisko-Kamiena, enfin, en juillet 1944, dans le kommando de femmes de Buchenwald de Hasag-Leipzig. Sous la direction clandestine de Lise London, elle fut celle qui rapporta de l’usine de Hasag, où elle graissait douze heures par jour des pièces d’obus pour l’armée allemande, les chiffons qu’elle cachait sur elle, afin de pouvoir confectionner les costumes qui allaient servir à l’interprétation du Don Juan de Molière, joué à Noël 1944 à Hasag. Anne Aquenin avait fait don d’une tapisserie majeure au Mémorial de Buchenwald en 2014. Toujours par l’intermédiaire de notre association, elle avait témoigné par Skype devant une centaine de jeunes, présents sur les lieux de Hasag à Leipzig, en présence de l’ancien maire de Weimar, Président du Förderverein, répondant à toutes leurs questions sur la Déportation, le ghetto, les camps, la survie, la renaissance, l’espoir, l’Europe. Un échange d’une rare qualité.
Agnès Triebel au nom de l’Association française Buchenwald Dora et Kommandos et du Comité international lui a rendu un dernier hommage lors de ses obsèques, au cimetière de Montmartre, auquel se sont associés le mémorial de Buchenwald et le Weimarer Dreieck.

Paru dans le Serment 365

Témoignage d’Anne Aquenin