BOCENO André KLB 30512

Né le 13 mai 1910 à Nantes en Loire-Atlantique, il ouvrier aux Chantiers de la Loire. Il est en charge de la cellule communiste clandestine des Chantiers de la Loire après l’interdiction du Parti communiste. Il rejoint, en 1941 le Front national (Front national de lutte pour la libération et l’indépendance de la France), effectue des distributions de tracts et des sabotages. Le 9 juillet, il participe au sabotage de la voie ferrée au passage à niveau Chantenay. Il est arrête le 11 juillet par la section spéciale d’Angers à son domicile. Incarcéré, le 16 juillet, à la prison Lafayette de Nantes (44), il est interné le 13 septembre au camp de Royallieu à Compiègne (60). Déporté le 26 octobre à Buchenwald qu’il atteint le 30 où il reçoit le matricule 30512. Il effectue sa période de quarantaine au Petit camp. Le 26 octobre 1944, il est transféré au camp de Neuengamme qu’il atteint le 27, où il perçoit un nouveau matricule le 63821, il est affecté le 14 novembre au Kommando du Hohwacht chargé de la fabrication des appareils de navigation (gyrocompas) pour les V2. Le Kommando est évacué le 19 avril 1945. Il est libéré le 5 mai et regagne la France le 20.

André BOCENO est décédé le 27 mars 1992 à Nantes en Loire-Atlantique.