GOMET Joseph KLB 21751

Né le 10 octobre 1914 à Nueil-les-Aubiers dans les Deux-Sèvres, il est instituteur en 1933 à Rennes (Ille-et-Vilaine), à Pacé et à Saint-Pern, il enseigne les mathématiques au cours complémentaire de la Liberté à Rennes de 1941 jusqu’à son arrestation. Actif dans l’organisation des Auberges de Jeunesses, membre des Jeunesses communistes en 1933, du Parti communiste en 1936, il devient, après juillet 1940, le responsable clandestin du Parti communiste à Rennes. Il est arrêté le 25 octobre 1942 par la police, emprisonné à Fougères (35), puis à Rennes (35), il est relaxé par la Cour spéciale, le 10 janvier 1943, mais livré aux Allemands. Incarcéré à Rennes, au début de 1943, il est ensuite interné au camp de Royallieu à Compiègne. Déporté le 16 septembre à Buchenwald qu’il atteint le 18 où il reçoit le matricule 21751. Il effectue sa période de quarantaine au Block 63 du Petit camp. Le 13 octobre, il est transféré au Kommando de Dora, puis au Kommando d’Harzungen au chantier B3. Le Kommando est évacué le 4 avril 1945. Lors de cette Marche de la mort, il s’évade et tente de franchir à la nage l’Elbe dans les environs de la ville de Rosslau.

Joseph GOMET est repris dans la nuit du 13 au 14, il est fusillé par les SS. Il est titulaire à titre posthume de la Croix de guerre 39-45 avec étoile de bronze.