Jacques Smaer (1922-2020) KLB 127596

Né le 21 janvier 1922 en Roumanie, il découvre Paris à l’âge de 4 ans lorsque ses parents choisissent d’immigrer. A la fin de sa scolarité, il devient apprenti projectionniste, puis livreur. C’est au cours d’une livraison qu’il est arrêté lors de la grande rafle du 20 aout 1941. Il est conduit à Drancy, mais suite à une forte dégradation de son état de santé, il est libéré en novembre. Il est de nouveau arrêté au domicile de ses parents dans la nuit du 12 au 13 décembre 1941 lors de la « rafle des notables ». Après avoir été enfermé à l’Ecole Militaire, il est transféré à Compiègne au camp C. Le 27 mars 1942, c’est le départ pour Auschwitz, par le premier convoi de déportation de persécution. Il y devient le matricule 28619 et est affecté à un Kommando de menuisiers. Jacques Smaer est évacué en janvier 1945 dans une marche de la mort qui le conduit au KL de Gross-Rosen, puis à Weimar qu’il atteint le 9 février 1945 au moment du bombardement de la ville. Pour essayer de se mettre à l’abri, il saute avec des camarades du wagon découvert. Touché à la jambe par un SS, il est conduit dans un hôpital SS puis au bout de 2 jours au Revier du camp où il restera jusqu’au 11 avril 45.
Jacques Smaer était Chevalier de la Légion d’honneur.