Marcel Dagallier (1920-2020) KLB 43462

Né le 31 mai 1920 à Bourg-en-Bresse dans l’Ain. Ainé d’une famille de 8 enfants, dès 12 ans il est commis de ferme jusqu’à l’âge de 17 ans, avant que son oncle, mécanicien, l’engage. En 1940, Marcel Dagallier trouve un travail à Lyon, aux entreprises Drouard, spécialisées dans la réfection des voies ferrées et des tunnels. Le jeune spécialiste est vite contacté par la Résistance à laquelle il fournit matériaux et coups de main. Dénoncé par un milicien, il est arrêté à son domicile lyonnais en novembre 1943, emprisonné à la prison de Montluc cellule 47, puis transféré à Compiègne. Il est déporté le 22 janvier 1944 à destination de Buchenwald qu’il atteint le 24 janvier, matricule 43462. Après la période de quarantaine effectuée au Petit Camp, block 51, Marcel Dagallier est transféré au Kommando de Dora le 13 mars 1944, puis à celui d’Ellrich, rejoignant chaque matin Dora en « tacot ». En mai 1944, il est affecté à l’entretien des baraquements SS d’Ellrich jusqu’à l’évacuation du Kommando en wagon découvert jusqu’à la gare de Celle, puis en marche forcée, vers Bergen-Belsen où il sera libéré par l’armée britannique. Rapatrié vers Bruxelles où il est hospitalisé, il rentre à Lyon courant mai 1945.