Maurice Halbwachs (1877-1945)

halbwachs-mauriceArrive à Buchenwald le 20 août 1944, matricule 77161.
Né le 11 mars 1877 à Reims, Maurice Halbwachs, agrégé de philosophie, docteur en droit et en lettres, enseigne à la Sorbonne. Des 1938, il a connaissance des persécutions nazies et participe à l’accueil d’intellectuels juifs fuyant l’Allemagne et l’Autriche. En 1940, il rejoint le réseau de renseignements Thermopyles. Son épouse, Yvonne Basch, est de confession juive, ils ont deux fils, et Maurice suit la progression de la persécution que subit sa belle-famille. Il intervient en leur faveur à plusieurs reprises et va protester auprès des autorités allemandes et françaises à Lyon quand ses beaux-parents, Hélène et Victor Basch, sont exécutés par la Milice. Nommé professeur au College de France en mai 1944, Maurice est néanmoins interpellé le 26 juillet par la Gestapo en tant que père d’un « terroriste », car son fils Pierre, résistant, a été arrêté quelques jours auparavant. Maurice Halbwachs est interné à nFresnes, puis déporté à Buchenwald, dans le convoi I.264, parti de Paris le 15 août 1944. Il ne va pas bien, devient vite un Muselmann, et meurt de dysenterie au camp le 16 mars 1945. Jorge Semprun, déporté avec lui, a raconté, dans L’Écriture ou la vie, ses dernières conversations avec Maurice Halbwachs.

Extrait de BUCHENWALD PAR SES TEMOINS, Histoire et dictionnaire du camp de concentration de Buchenwald-Dora et de ses kommandos (1937-1945), éditions Belin, 2014

buchenwald

Auteurs : Dominique Orlowski (dir), membre de l’Association Buchenwald-Dora et Kommandos, Michelle Abraham, Hélène Houssemaine-Florent, Jeanne Ozbolt et Dominique Durand, filles et fils de déporté français ainsi que Franka Gunther, petite-fille de déporté allemand. Préface de Bertrand Herz, ancien déporté, président du Comité International Buchenwald-Dora et Kommandos.

COMMANDEZ L’OUVRAGE

SITE DES ÉDITIONS BELIN