MENDEZ Julio KLB 40892

Né le 10 avril 1913 à Madrid en Espagne, il est typographe. Républicain, il se réfugie en France le 12 mars 1939. Il est interné à Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales) puis Gien (Pyrénées-Atlantiques). Pendant l’exode, il réussit à rejoindre le sud de la France. Il s’engage dans la résistance et entre dans la clandestinité en janvier 1942. Il fait du renseignement, du recrutement et de la propagande. En août 1943, il entre dans les FTPF (Francs Tireurs Partisans Français) à Argenton-sur-Creuse (Indre), Le 13 avril 1943, il est arrêté par la gendarmerie de Châteauroux. Incarcéré successivement à Nexon (87), au Fort du Hâ à Bordeaux (33), puis interné au camp de Royallieu à Compiègne (60). Il est déporté, le 17 janvier 1944, à Buchenwald qu’il atteint le 19 et reçoit le matricule 40892. Il effectue sa période de quarantaine au Block 52 du Petit camp. Il est affecté au Kommando intérieur de la DAW Tischlerei (menuiserie), le 2 septembre au Kommando Baukommando I (construction), le 8 septembre au Kommando Strassenbau (entretien et construction de routes), le 23 septembre au Kommando Bahnbau Kiesgrube (travaux en gare et à la gravière d’Erfurt). Le 25 septembre, il est transféré au Kommando de Langenstein chargé du forage de tunnels pour l’installation d’une usine souterraine pour la firme Junkers. Le Kommando est évacué le 9 avril, lors d’une Marche de la mort de 300 kilomètres en 12 jours. Au cours de celle-ci, il réussit à s’évader et rejoindre l’armée soviétique le 14 avril 1945. Il rentre en France le 1er juin 45.

Julio MENDEZ est décédé en 1983.