Raymond Renaud

raymond-renaud-photo-a-r-(clp)-1451496725Né à Palinges, Saône et Loire le 15 juillet 1923. Fils de Charles Renaud (1898-1943) Chaisier puis Mineur et Marcelle Fradin (1902- ) Vendeuse de journaux
Demeurant à Montceau les Mines.
Arrêté Le 3 décembre 1940 avec son père pour distribution de tracts communistes, il est libéré au bout de 48 heures. Devenu menuisier puis terrassier chez Corbières, membre des Jeunesses communistes, il est à nouveau arrêté le 14 aout 1942 pour transport et distribution de tracts. En avril 1943, il est jugé par le Tribunal spécial de Dijon et condamné à 13 mois de prison. Il est écroué dans les prisons de Chalon-sur-Saône, puis de Dijon. Remis aux autorités d’occupation, il est interné au camp de Compiègne-Royallieu, puis déporté le 16 septembre 1943 au KL Buchenwald. Arrivé le 18, il est enregistré sous le matricule 21448. En avril 2015 donnant une conférence publique, il disait « Je vois une grande cheminée, qui était en fait le four crématoire, et je dis naïvement : “Il doit y avoir du monde, la cuisine est grande”,. On m’a fait comprendre que la cheminée, c’était la porte de sortie du camp ». Assigné au Block 40 avec des détenus politiques allemands chevronnés, il est affecté dans des Kommandos de terrassement, de travail en forêt, puis à la Gustloff-werke, grande usine d’armement qui emploie jusqu’à 3600 détenus. Le 22 février 1944, quand il apprend l’arrivée de déportés politiques français venant d’Auschwitz pour travailler à la DAW, Raymond Renaud va à leur rencontre dans l’espoir d’obtenir des nouvelles de son père. Celui-ci, en effet, a été à nouveau arrêté le 22 juin 1941 – Condamné à 6 mois de prison après sa première arrestation, il avait été libéré le3 juin 1941- et, après une incarcération à la prison de Dijon, transféré à Royallieu. Il a fait partie du convoi du 6 juillet 1942 vers Auschwitz où il est mort, d’après les registres du camp, le 1 mars 1943.
Raymond est libéré le 11 avril 1945 et passe la frontière française le 8 mai puis, après un passage au lutétia, regagne Palinges le 17 mai.