COUREUR René (1925-2022) KLB 42951

Biographie

Biographie d'un déporté de Buchenwald
Photographie de la carte d’Hafling de Monsieur COUREUR René

Né le 18 juin 1925 à Paris dans le 5e arrondissement, il vit chez sa mère à Paris dans le 6e. Il exerce le métier de mécanicien-outilleur dans le XX°. Militant aux Jeunesses communistes de France et membre des FTP-MOI (Francs–Tireurs et Partisans, Main-d’œuvre immigrée), il est arrêté le 19 novembre 1943 à son domicile par la BS2 (Brigade Spéciale de la préfecture de Paris).

Emprisonné, puis incarcéré à Compiègne, il est déporté le 22 janvier 1944 à Buchenwald qu’il atteint le 24 et devient le matricule 42951. Il effectue sa période de quarantaine au Block 56 du Petit camp.

Le 28 février, il est transféré au Kommando Gustloff I à Weimar, affecté à l’atelier d’outillage I.W.K. Lors du bombardement du 9 février 1945, enseveli et sérieusement blessé, il est transporté au Revier de Buchenwald. Lors de son hospitalisation, il est contacté par des responsables de la B.F.A.L. (Brigade Française d’Action Libératrice), dont il est membre. Il est chargé de communiquer, lors de son retour à Weimar, divers documents et consignes aux membres de la B.F.A.L. présents au Kommando. Il regagne Weimar le 30 mars. Le Kommando est évacué sur Buchenwald les 3 et 4 avril. Le camp est libéré le 11 avril.

René Coureur, décédé le 7 septembre 2022, était président départemental de la F.N.D.I.R.P. du Val-d’Oise. Il était Chevalier de la Légion d’honneur, titulaire de la Médaille militaire et de la Croix de guerre 39-45 avec palmes.

Jean-Luc Ruga

© Maitron

Lire la biographie sur le site du Maitron