Disparition de Gaston Viens

hommage-r-huard-2015

L’ancien résistant Gaston Viens, qui fut maire d’Orly (Val-de-Marne) de 1965 à 2009, est mort lundi soir à l’âge de 91 ans, a annoncé mardi la municipalité.
Déporté à Buchenwald à l’âge de 20 ans, il s’est engagé très jeune au Parti communiste français, dont il a été exclu en 1989, après avoir occupé des fonctions au sein du comité central.
Gaston Viens fut également le premier président du conseil général du Val-de-Marne de 1967 à 1970. Il a été décoré des grades de commandeur de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du mérite.

(Source : AFP)


C’est avec une grande douleur que nous venons d’apprendre le décès de notre ami et vice-président Gaston Viens survenu hier soir, lundi 21 décembre 2015.
Nous vous transmettrons toutes les informations concernant ses obsèques dès que possible.
Nous nous associons de tout cœur à la peine de son épouse Yann, fidèle membre de notre Association.

Olivier Lalieu,
Président de l’Association Française Buchenwald-Dora et kommandos


Discours de Gaston Viens lors de l’hommage rendu à Raymond Huard


Buchenwald : le dernier voyage

70 ans plus tard, il reste de moins en moins de survivants parmi les 21.000 prisonniers qui étaient enfermés dans le camp de Buchenwald à sa libération le 11 avril 1945. Une cérémonie a eu lieu le 13 avril à Weimar et sur le site du camp. Parmi les Français, l’Association Buchenwald Dora rassemble encore 200 anciens déportés, comme Gaston Viens, 90 ans, ancien dirigeant du Parti Communiste Français. Le reportage de Vladimir Vasak.
Capture d’écran 2015-12-22 à 12.26.06

 

Concours National de la Résistance et de la Déportation 2015/2016

Capture d’écran 2015-12-14 à 10.47.25

Concours National de la Résistance et de la Déportation 2015/2016

Le thème choisi pour l’année scolaire 2015-2016 est Résister par l’Art et la Littérature. La Fondation de la Résistance publie sur ce sujet une brochure numérique de qualité dont la troisième partie est consacrée à l’art et la littérature pour continuer le combat et survivre dans les prisons et les camps. Deux artistes de Buchenwald y sont mis en valeur : Léon Delarbre et Boris Taslitzky.

Pour sa part, notre association a participé à l’édition bilingue de l’anthologie des poètes de Buchenwald  constituée par André Verdet. Elle a également soutenu le très beau film de Christophe Cognet Parce que j’étais peintre et organisé en 2010 un colloque sur la  résistance par l’art dans les camps à la Bibliothèque nationale de France. Marie-France Reboul  membre de l’association, anime régulièrement des conférences sur ce sujet.

Forte de ces expériences, notre association vous propose aujourd’hui de découvrir plusieurs textes, témoignages, poèmes et dessins illustrant bien le thème du concours de cette année.

Le Serment N°359

Découvrez le dernier numéro du Serment :

COUV_359

Au sommaire :

Buchenwald par ses témoins p.2 Éditorial
Actualités :
– Blois 2015
– CNRD 2015/2016
– 70 ans de la FNDIRP
– Guy Létoublon
– Une œuvre en danger – Rue de Weimar
– Mein Kampf réédité
Disparition de Floréal Barrier
Repas fraternel
Assemblée générale
Dans nos familles
Dons
Voyage 2016
Notes de lecture

Communiqué

L’association française Buchenwald, Dora et kommandos condamne avec la plus grande fermeté les attentats perpétrés à Paris et à Saint-Denis vendredi 13 novembre 2015. Nous rendons hommage à la mémoire des victimes et exprimons notre soutien aux blessés comme aux familles endeuillées. Les criminels visaient la France, ses valeurs et la cohésion de notre pays. En réponse au fanatisme et à l’obscurantisme, nous exprimons avec force notre attachement viscéral aux valeurs républicaines et démocratiques, et notre volonté de construire un monde de paix et de liberté en réaffirmant le message exprimé il y a 70 ans à travers le Serment de Buchenwald.

À propos du livre « L’Imposteur » de Javier Cercas

imposteurIcône nationale antifranquiste, symbole de l’anarcho-syndicalisme, emblème de la puissante association des parents d’élèves de Catalogne, président charismatique de l’Amicale de Mauthausen, qui pendant des décennies a porté la parole des survivants espagnols de l’Holocauste, Enric Marco s’est forgé l’image du valeureux combattant de toutes les guerres justes. En juin 2005, un jeune historien met au jour l’incroyable imposture : tel un nouvel Alonso Quijano, qui à cinquante ans réinvente sa vie pour devenir Don Quichotte, Enric Marco a bâti le plus stupéfiant des châteaux de cartes ; l’homme n’a jamais, en vérité, quitté la cohorte des résignés, prêts à tous les accommodements pour seulement survivre. L’Espagne d’affronter sa plus grande imposture, et Javier Cercas sa plus audacieuse création littéraire. En savoir plus

Disparition de Floréal Barrier

Nous vous informons du décès de Floréal BARRIER le 25 Octobre 2015 entouré de l’affection des siens.

Floréal BARRIER

Collection du Mémorial de Buchenwald – Photo Juliana Werner
Collection du Mémorial de Buchenwald – Photo Juliana Werner

 

Né le 3 janvier 1922

Matricule 21802

Président du Conseil des anciens détenus près la

Fondation des mémoriaux de Buchenwald et de Mittelbau-Dora

Trésorier du Comité international Buchenwald Dora

Commandeur dans l’Ordre de la Légion d’honneur

___

« Ce qui me tient à cœur, c’est de parler du combat pour la vie », racontait Floréal Barrier lorsque, mémoire vivante, il s’adressait aux collégiens et aux lycéens pour témoigner de son engagement dans la Résistance et de sa déportation à Buchenwald. La vie vient de quitter l’ancien typographe, résistant de la première heure et que la Nation a reconnu en le faisant commandeur dans l’ordre de la Légion d’honneur, alors que l’Etat libre de Thüringe le décorait de sa plus haute distinction, l’Ordre du Mérite. Floréal Barrier était né en 1922 à Trélazé, dans le Maine-et-Loire. Ses obsèques se dérouleront à Nice. Voici quelques témoignages de cet homme courageux et engagé dans la défense des valeurs humanistes et de la liberté, qui continuait toujours à participer aux activités de notre association. En savoir plus

___

Retrouvez sur notre site une biographie et les témoignages de Floréal Barrier

Floréal Barrier

Levallois-Perret : pour la sauvegarde et la restauration de l’œuvre gravée de Boris Taslitzky

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour la sauvegarde et la restauration de l’œuvre gravée de Boris TASLITZKY
à Levallois Perret, dédiée à « A Louise Michel et aux enfants de Nouméa »

levallois

Au cours de l’été 2015, nous apprenions la destruction programmée de la crèche Louise Michel par la Municipalité de Levallois-Perret. A même ce bâtiment, un panneau était vissé sur l’œuvre monumentale du peintre Boris TASLITZKY, artiste antifasciste déporté pour faits de Résistance, informant les habitants de l’ouverture de ce chantier.

La pétition, mise en ligne dès ce mois d’août sur internet par la fille de l’artiste a recueilli plus de 6 000 signatures. Lancée dès la mi-septembre par le Comité Boris, la carte -pétition « Balkany contre Louise Michel » rencontre un vif succès.

Poursuivant cette action,  sur l’initiative de l’Association « Vraiment à gauche à Levallois-Perret » et du  « Comité Boris », un hommage public sera rendu à Boris TASLITZKY
à Levallois-Perret :

Le samedi 7 novembre à 15h
Salons Anatole France
3 place du Général Leclerc
92 300 Levallois-Perret

(M° Ligne 3 – station Anatole France)

avec la Projection-débat autour du film


« L’Atelier de Boris »

de Christophe COGNET- Sélectionné au FIPA 2004-Ecrans du Réel 2006. En présence d’Evelyne TASLITZKY, fille de l’artiste et de Christophe COGNET, réalisateur, ainsi que de nombreux artistes.
Soirée sous la présidence de Jacques Atlan, adjoint à la Culture de la Municipalité de Parfait Jans, Maire de Levallois-Perret (1965-1983) et d’Annie Mandois,ancienne élue municipale.

Comité Boris
La PNM- 14 rue de Paradis 75010 Paris

Coordinatrices
Hélène Amblard – 06.85.57.78.51 – helene.amblard@gmail.com
Annie Mandois – 06.62.43.58.57 – amandois@orange.fr

Signer la pétition

Revue de presse :

L’Humanité
Le Figaro
Le Parisien
Métro News